Vendredi 21 Juillet 2017
Intelligence artificielle : comment dépasser le plateau de productivité ?
Publié le 3 Juillet 2017

Selon une récente étude¹ menée pour Avanade, il existe une pénétration réelle des nouvelles techniques d’automatisation intelligente dans les entreprises. Cette transformation ne s’opère pas dans un pays, un domaine, une industrie particulière, elle est généralisée. L’automatisation : ce moyen maître de l’optimisation quitte les usines pour aider le monde de l’informatique à élever plus haut les plateaux de productivité. L’automatisation intelligente transforme la force de travail. Quelles seront ses répercussions pour l’entreprise ? Eric Bouguen, Intelligent Automation Executive - Avanade, nous livre son analyse.

• 86 % des personnes interrogées pensent que l’automatisation intelligente est incontournable

Pour Woodside Energy, l’un des plus grands producteurs de pétrole et de gaz au monde, l’automatisation intelligente a fait ses preuves avec des millions de dollars économisés, le prolongement de la durée de vie des ressources critiques et la relance de la productivité grâce à la prévention des arrêts de site imprévus. Aujourd’hui, la direction peut accéder en quelques minutes aux données des machines situées dans les usines ; elle peut ainsi se consacrer à des tâches plus complexes et œuvrer à l’innovation. Chez Woodside, l’automatisation intelligente génère aussi des millions de prédictions techniques chaque jour, à un rythme qu’aucun être humain ne saurait reproduire.

Commandée par Avanade, une étude menée à échelle mondiale auprès de cadres dirigeants et décideurs IT a révélé que 31 % des entreprises recourent déjà à l’automatisation intelligente pour dépasser le plateau de productivité. Ce chiffre devrait d’ailleurs doubler d’ici 2020 alors que 86 % des personnes interrogées pensent que l’automatisation intelligente est incontournable pour rester à la tête de leur marché.

De l’avis des dirigeants du monde entier, les avantages les plus intéressants sont l’augmentation de la productivité (50 %), la réduction des délais de commercialisation (45 %), l’augmentation du nombre d’employés disponibles pour gérer des tâches plus complexes et œuvrer à l’innovation (43 %), et enfin la réduction des coûts (43 %).

• Surmonter les réticences et les craintes

Si plus de la moitié des dirigeants interrogés dans le monde entier ont exprimé leur optimisme et voient en l’automatisation intelligente la possibilité de consolider leur force de travail et non de remplacer leurs employés, ces derniers restent sceptiques.

Plus de 79 % des dirigeants pensent que les réticences internes au changement limitent la mise en œuvre de l’automatisation intelligente.

• Les entreprises ont atteint un plateau de productivité

Il n’est tout simplement pas possible de tirer plus de productivité des employés par les méthodes d’optimisation traditionnelles comme l’industrialisation. Aujourd’hui, l’émergence des technologies d’intelligence artificielle, y compris l’automatisation intelligente, l’apprentissage automatique (Machine Learning) et l’automatisation robotisée des processus, est sur le point de redynamiser la productivité en renforçant la force de travail humaine et en soulageant les employés des tâches courantes et répétitives.

Skyscraper-ad


Par exemple, les employés sondés au Royaume-Uni, aux États-Unis et en Allemagne sont de l’avis des dirigeants : l’automatisation intelligente va permettre aux employés de se concentrer sur les tâches plus complexes. En même temps, d’après 60 % des employés, l’automatisation intelligente risque davantage d’éliminer des emplois que de renforcer les effectifs humains.

Il s’agit là d’indicateurs dont les dirigeants ont besoin pour aider leurs équipes à surmonter leurs craintes d’une « Guerre contre les machines » et s’investir dans une culture d’innovation stimulée par l’automatisation intelligente. Il est utile que les dirigeants établissent une feuille de route pour étayer les conversations de haut niveau, mais aussi les échanges entre tous les effectifs sur le rôle de l’automatisation intelligente dans la vie des travailleurs humains.

• Comment les dirigeants peuvent-ils orienter le changement ?

Les résultats ont mis en lumière la nécessité d’opérer un changement important dans les profils de compétence requis pour réussir la transition vers le tout-IA. D’après ces recherches, plus de la moitié (52 %) des dirigeants du monde entier pensent que d’ici 2022, la compréhension des technologies nouvelles et émergentes, notamment l’IA, détrônera les spécialisations dites traditionnelles, comme la vente ou le marketing. Du côté des qualités les plus prisées par les cadres dirigeants d’ici cinq ans, les personnes interrogées ont insisté sur la capacité à gérer la main d’œuvre renforcée et sur le niveau de familiarisation avec les technologies émergentes.

• Adopter l’automatisation intelligente aujourd’hui ou risquer sa pertinence

Les recherches d’Avanade montrent qu’une grande majorité des dirigeants (85 %) travaillent dans des entreprises qui utilisent ou qui comptent mettre en place l’automatisation intelligente. Ces résultats confirment que l’ouverture à l’automatisation intelligente leur sera indispensable pour briser le plateau de la productivité et rester compétitives. Pour les dirigeants, l’heure est venue de fixer leur vision du monde tout-IA et de commencer à former leurs équipes pour leur ouvrir les yeux : l’automatisation intelligente va permettre de réinventer les capacités personnelles et professionnelles.


¹ De mai à juin 2017, la société d’études indépendante Wakefield Research a réalisé le sondage en ligne pour Avanade auprès de 400 cadres dirigeants et 400 décideurs IT en Australie, au Canada, en Allemagne, en Italie, au Japon, au Royaume-Uni et aux États-Unis. Au total, 3 000 consommateurs (1 000 par marché) ont également été interrogés en Allemagne, au Royaume-Uni et aux États-Unis.
Pour en savoir plus sur l’émergence du monde tout-IA et pour recevoir des conseils sur la mise en œuvre de l’automatisation intelligente et sur d’autres technologies d’IA : Vision technologique Avanade 2016Pour en savoir plus.